Le livre de la Vierge du Carmel - L'Église Gnostique

L'Église Gnostique

Maintenant nous allons enseigner aux dévots de la Vierge du Carmel, le chemin du vrai christianisme.

Étudions le troisième chapitre de la Première Épître de l’apôtre Saint-Paul à Timothée, voyons :

“ Elle est digne de confiance, cette parole : si quelqu’un aspire à l’épiscopat, c’est une belle tâche qu’il désire. Aussi faut-il que l’épiscope soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, pondéré, de bonne tenue, hospitalier, capable d’enseigner, ni buveur, ni batailleur, mais doux ; qu’il ne soit ni querelleur, ni cupide. Qu’il sache bien gouverner sa propre maison et tenir ses enfants dans la soumission, en toute dignité : quelqu’un, en effet, qui ne saurait gouverner sa propre maison, comment prendrait-il soin d’une église de Dieu ? Que ce ne soit pas un nouveau converti, de peur qu’il ne tombe, aveuglé par l’orgueil, sous la condamnation portée contre le diable. Il faut de plus que ceux du dehors lui rendent un beau témoignage, afin qu’il ne tombe dans l’opprobre en même temps que dans les filets du diable.

Lire la suite


Imprimer

Le livre de la Vierge du Carmel - La Nature

La Nature

La Nature est une Mère toujours vierge. La Nature est toujours vierge et toujours Mère. La Nature est une Mère austère et généreuse.

La conscience de la Nature enseigne au petit oiseau timide comment construire son nid. La Conscience de la Nature palpite dans le cœur de l’arbre, dans le cœur du petit ver qui rampe sur la terre, dans le cœur de l’aigle qui fièrement bat des ailes, intrépide, au-dessus des gigantesques pics de granit, qui se découpent avec leurs tours crénelées dans le bleu du ciel.

La Conscience de la Nature enseigne à l’enfant à chercher le sein de sa mère et à l’oiseau comment voler.

Lire la suite


Imprimer

Le livre de la Vierge du Carmel - Miracles de la Vierge du Carmel

Miracles de la Vierge du Carmel

Nous tous qui connaissons la mort, nous savons que la Vierge du Carmel est une travailleuse infatigable.

À maintes reprises, un dévot se soigne de quelque maladie incurable, et alors, plein d’admiration l’on s’exclame : “ Un miracle de la Vierge du Carmel ! ”

Mais le dévot ignore que la Vierge du Carmel a dû travailler intensément pour pouvoir soigner le corps malade.

Lire la suite


Imprimer

Le livre de la Vierge du Carmel - Le Discernement

Le Discernement

Nous avons dit dans le chapitre antérieur que lorsque le corps dort, l’âme erre sur le Mont sacré.

L’âme fait, durant les heures de sommeil les mêmes travaux et vaque aux mêmes occupations que pendant la journée.

Les commerçants, hors du corps, vendent et achètent dans leurs magasins, sans se rendre compte qu’ils sont hors du corps.

Lire la suite


Imprimer

Le livre de la Vierge du Carmel - Le Mont

Le Mont

Nous sommes des âmes possédant un corps. Mais le corps n’est que l’habit de l’âme.

Le corps ne pense pas, c’est l’âme qui pense. Le corps n’aime pas, c’est l’âme qui aime. Le corps ne désire pas, c’est l’âme qui désire. Le corps n’est qu’un costume de l’âme.

Durant le sommeil, l’âme quitte le corps et rend visite à tous les endroits qui lui sont familiers.

Lire la suite


Imprimer

  • 1
  • 2