Les pyramides furent construites par des intelligences de la galaxie bleue

QDans une revue qui circule dans le District fédéral, on retrouve le récit suivant :

“ En 1960, une revue scientifique soviétique, en s’appuyant sur les récits de l’historien égyptien Maneton et du grec Hérodote ainsi que sur certaines inscriptions, s’interroge sur l’énigme de l’Atlantide et sur la venue d’êtres extra-terrestres.

La question qu’on s’y posait était la suivante : “les Atlantes étaient-ils un peuple au teint bleuté ?” Certaines traditions disent que les Atlantes ont fondé la civilisation égyptienne et que les premiers chefs des dynasties étaient des Atlantes de race pure. Les artistes égyptiens, qui dans leurs fresques reproduisaient minutieusement les objets et respectaient les couleurs, comment peignaient-ils leurs Dieux ?

Osiris avait le visage vert (car il était le Dieu de la végétation qui renaît), Thot était pigmenté de vert ou de bleu pâle, et Amon et Shu étaient franchement bleus. Pourquoi cette couleur se retrouvait-elle chez ces dieux égyptiens ? Une seule réponse à cette question : ils étaient les descendants d’un peuple à la peau bleue.

Il nous est permis de croire qu’Osiris et Thot, provenant d’un pays de hautes montagnes, trouvèrent en Égypte un pays plat au climat chaud et ensoleillé, et qu’ils virent leur teint modifié par le soleil, qui leur donna finalement une peau olivâtre (bleu, jaune, vert) comme on le voit souvent de nos jours chez les habitants de la Méditerranée. ”

Pourriez-vous nous donner des explications à ce sujet, Maître ?

R. Cet article est somme toute un peu vague et obscur. Il parle de la race bleue, il suppose que celle-ci vient de l’Atlantide, il ne nie pas l’origine de la culture égyptienne (il est évident que les Hommes bleus sont les antiques constructeurs des pyramides).

Mais néanmoins, il manque quelque chose dans les lignes que vous avez citées. Permettez-nous d’exprimer notre désaccord : il faut souligner le fait concret que les Hommes bleus ne sont pas du tout venus du continent atlante.

Certains supposent que les Hommes bleus sont venus de la planète Vénus, et il n’est pas superflu de citer ici une autre partie de l’article dont nous parlons : “ Nous nous rappelons des événements extraordinaires qui se sont produits sur Vénus à une époque reculée et qui furent notés par les astronomes de l’antiquité. Saint Augustin lui-même rapporte que Castor, le rhodien, écrivit le récit d’un prodige étonnant qui eut lieu sur cette planète : celle-ci changea brusquement de grosseur, de couleur, et même d’orbite autour du soleil, et perdit du même coup ses satellites. Ce fait sans précédent a dû se produire à l’époque du roi Ogygès, fondateur de Thèbes, comme l’affirment Adraste, Cyzicène et Dies, mathématiciens notables de Naples. ”

“ Que s’est-il passé sur Vénus pour qu’une partie de sa population soit précipitamment amenée sur Terre ? Une collision ? Une explosion nucléaire ? Nous ne pourrions le dire, mais à partir de ces dernières hypothèses, nous sommes portés à croire que Vénus a été liée à l’histoire de notre planète, et il est curieux que les savants soviétiques persistent à vouloir relier le mystère de Vénus avec celui de l’Atlantide et de Tiahuanaco. ”

Comme vous le verrez, cher lecteur, l’auteur de l’article en question, dont nous citons des extraits afin de les réfuter, émet deux opinions différentes, et ni l’une ni l’autre n’est vraie. Ici, au Mexique, nous connaissons le cas de Salvador Villanueva Medina, auteur d’un livre qui s’intitule : “ Je suis allé sur la planète Vénus. ”

Je connais personnellement cet homme, et je sais qu’il est sincère, qu’il ne s’agit nullement d’un charlatan ou d’un fantaisiste ; il a été rigoureusement examiné par les psychiatres, et les résultats furent clairement ceux d’un homme sérieux et tout à fait équilibré.

Cet homme a écrit pour le bien de l’humanité ; il a raconté à ses semblables ce qui lui était arrivé. Étant un simple chauffeur, il conduisait un jour une voiture vers les États-Unis, lorsqu’un incident se produisit : l’automobile tomba en panne, et les nord-américains qui voyageaient avec lui descendirent de l’auto et le quittèrent, dans le but de demander de l’aide à un village tout près.

Salvador resta seul ; il se coucha sous l’auto pour l’examiner et la réparer. Il entendit des pas dans le sable : il sortit de sous l’auto et se trouva en face d’un Vénusien, qui discuta avec lui.

Ce qui se produisit ensuite est très intéressant : les Vénusiens l’invitèrent et il accepta. Il fut emporté dans un vaisseau vers la planète Vénus, où il vit une civilisation extraordinaire. Après cinq jours, ils le ramenèrent sur Terre.

La description que donne Villanueva Medina des hommes de Vénus concorde avec celle qu’en donna Adamski, fameux scientifique nord-américain : une stature moyenne de 1.10 m, une peau blanche rosée, des cheveux argentés, un beau visage, etc.

Villanueva Medina n’a donc pas vu d’Hommes bleus sur la planète Vénus. Ainsi, cette hypothèse est elle aussi écartée.

Mais alors, d’où les Hommes bleus sont-ils venus ? Ils ont existé, c’est évident, plusieurs personnes l’affirment, mais les gens ignorent leur origine.

Nous affirmons solennellement ceci : les Hommes bleus sont venus de la Galaxie Bleue. Il n’y a aucun doute qu’ils ont créé les puissantes civilisations de l’Égypte, de Chaldée, d’Assyrie, de Babylone, etc.

QPourriez-vous nous dire pourquoi ils sont venus, dans quels buts ?

R. Avec le plus grand plaisir. Permettez-moi de vous informer sur la Fraternité cosmique universelle, comme il existe une aide mutuelle entre bonnes gens, il en existe aussi une entre planètes et entre galaxies.

Les Maîtres de la Galaxie Bleue, guidés par l’amour universel, se préoccupent au plus haut point de notre humanité terricole, et ils nous aident incessamment depuis la nuit la plus profonde des temps.

Je le répète : ce sont eux qui, réellement, instruisirent les architectes des pyramides, eux qui enseignèrent la Doctrine secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, eux qui établirent les mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie.

Leur travail a donc été merveilleux, formidable ; ils nous ont aimés sincèrement et ils nous aiment toujours, et même si cela parait incroyable, ils vivent dans ce monde affligé dans le but de nous aider à l’heure critique qui précède le grand cataclysme.

QVotre récit m’étonne : pourriez-vous me dire, s’ils vivent sur cette planète, à quel endroit ils habitent ?

R. Votre question est bien intéressante, et elle mérite une réponse concrète.

Pour votre information, les Hommes bleus vivent dans une ville souterraine, sous les glaces du Pôle Sud.

QComment est-il possible qu’ils survivent à de si basses températures ? Leur organisme est sûrement différent du nôtre ; comment le règlent-ils pour vivre ?

R. Cette question est inquiétante, assurément, et nous allons y répondre. Je demanderais la plus grande attention de l’auditoire. L’organisme des Hommes bleus est similaire au nôtre, cela est sûr. Je veux que vous tous m’entendiez : les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace comme les esquimaux, ni rien du genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des glaçons, mieux vaut comprendre qu’elles possèdent une ville souterraine, construite dans les entrailles mêmes de la terre. S’il y a des glaces sur le roc et sur la terre en général, cela n’affecte en rien la ville submergée. Le problème climatique n’existe pas pour les Hommes bleus : il est clair que s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils possèdent des techniques avancées et formidables. Il n’est pas difficile de comprendre qu’ils aient pu créer leur propre climat dans leur ville mystérieuse.

QPourquoi, alors que sur notre planète il y a d’autres endroits avec un meilleur climat et une végétation plus abondante, ont-ils choisi un lieu si inaccessible ?

R. Voici la réponse : les terres du Pôle Nord et du Pôle Sud, aujourd’hui couvertes de glace depuis la dernière glaciation, abritèrent à une autre époque de puissantes civilisations ; il y avait alors un magnifique climat équatorial et des villes splendides.

Ne vous étonnez pas de ce que j’affirme : cette ville souterraine où vivent maintenant les Hommes bleus est très antique, elle fut fondée avant la dernière glaciation. Cela signifie que cette ville existe depuis plusieurs millions d’années, qu’elle provient des époques archaïques de la Terre et qu’elle fut toujours le séjour secret des Hommes bleus.

Avec leurs vaisseaux cosmiques qui leur permettent de voyager à travers l’espace infini, il est manifeste qu’ils ne souffrent pas de problèmes de ravitaillement.

QCes Hommes bleus, Maître, sont-ils à un moment donné sortis de leur ville pour vivre avec les terricoles ?

R. Permettez-moi de vous dire, mademoiselle, qu’aux époques de l’Égypte, de l’Assyrie, de Babylone, ces hommes étaient reçus comme de véritables Dieux ; malheureusement, nous sommes dans l’âge de fer, à l’époque de la dégénérescence mondiale, et pour cette raison, ils se mêlent rarement à la masse.

Néanmoins, il n’est pas superflu d’affirmer que de temps en temps, l’un ou l’autre de ces hommes extraordinaires vit avec les gens ; une dame me contait l’autre jour le fait concret qu’elle avait vu un homme au teint bleu à Buenos Aires, en Argentine.

QMaître, ces Hommes bleus ont-ils une mission quelconque à accomplir à cette époque ou dans le futur ?

R. Je vois que celui qui m’a posé cette question est un missionnaire gnostique international, et il est clair que je lui répondrai avec le plus grand plaisir. Les Hommes bleus sont en train d’aider l’humanité par des procédés télépathiques favorables à certains, et il est évident que d’ici quelques années, ils auront à s’afficher publiquement dans la rue pour admonester les gens, pour les encourager au repentir, pour leur faire voir l’épouvantable cataclysme qui approche.

QMaître, pourriez-vous me dire environ quel nombre d’habitants vivent dans cette ville bleue ?

R. Certainement. Permettez-moi de vous dire que je ne les ai pas comptés ; je peux toutefois vous assurer que c’est une ville assez grande, de taille très semblable à Mexico, avec quelques millions de personnes, maisons, rues et avenues, et un vaste terrain pour les vaisseaux. Mais je ne sais pas exactement combien de gens y vivent, je n’ai pas posé la question au Roi de la ville.

QCela m’étonne beaucoup qu’ils aient un gouvernement monarchique, mais pourriez-vous me dire, vu qu’ils sont des êtres lumineux, si le roi qui les gouverne est divin ?

R. Votre question est très sérieuse, et il me fait plaisir d’y répondre. Je connais Sa Majesté, et je vous dis solennellement qu’elle appartient aux dynasties solaires ; il s’agit d’un Maître de perfection authentique, illuminé, qui n’a pas besoin de gendarmes ni de soldatesque armée pour se faire obéir par son peuple. Tout le monde le respecte parce qu’il est terriblement divin.

QPourriez-vous nous dire, Maître, comment vous avez fait pour vous mettre en contact avec ce Monarque, avez-vous un vaisseau cosmique ? Quel moyen avez-vous utilisé pour aller à la ville bleue où habitent ces êtres ?

R. Je vais répondre clairement à votre désir de vous informer et d’enquêter. Il existe des procédés télépathiques ; nul n’ignore que par la télépathie, on peut entrer en contact avec des personnes qui vivent à différents endroits du monde, même à de grandes distances. Nous allons toutefois plus loin, toujours par rapport à cette question : nous avons des méthodes secrètes par lesquelles nous pouvons nous transporter spirituellement à n’importe quel endroit secret, y compris, bien sûr, à la ville souterraine des Hommes bleus.

J’ai visité cette ville, je ne le nie pas, et vous-mêmes, vous tous pouvez en faire autant si vous connaissez nos méthodes ; ce qui serait intéressant, c’est que vous vous engagiez dans nos études gnostiques, que vous étudiez nos livres, etc.

Il est clair que pour visiter spirituellement cette ville mystérieuse, j’ai dû d’abord demander la permission à Sa Majesté le Roi ; sans la permission de ce Monarque qui gouverne la ville, je n’aurais pas pu me promener tranquillement dans les rues merveilleuses de cette mystérieuse cité.

QPourriez-vous nous donner plus de détails sur celle-ci ; comment est-elle et quel type de construction y a-t-il ?

R. Il est clair, cher Monsieur, que cette ville splendide, construite dans les entrailles mêmes de la terre, est bien différente de toutes celles que nous connaissons actuellement dans ce monde affligé où nous vivons.

Un chemin qui serpente conduit aux portes de la ville ; les rues et les avenues sont éclairées, comme il est naturel, par des lampadaires merveilleux qui font de cette gigantesque caverne quelque chose de lumineux et de rayonnant qui ressemble à un jour splendide. On peut dire que ces êtres savent manier la lumière et les ténèbres de façon parfaite. Ils ont soixante-dix salles splendides, distribuées dans toute la ville ; dans ces enceintes, ils célèbrent leurs assemblées, ou ils réalisent leurs études.

QQuelle sorte d’études font ces êtres ?

R. Naturellement, leurs études sont de type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, de la nature, etc.

Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande cité mystique et ineffable resplendit le sphinx, symbole vivant du Savoir initiatique.

QPourriez-vous me dire comment les gens s’habillent, et quel est leur moyen de transport dans la ville ?

R. Je veux vous informer, cher ami, que les membres de cette race bleue s’habillent certainement avec élégance et distinction ; ils portent de belles tuniques de style antique, de belles mantes, des sandales de style très classique, etc. ; ils vont et viennent de par les rues de la ville, sur les trottoirs ; ils sont de stature moyenne et ont un beau maintien. Ils se déplacent à pied ou dans des voitures différentes de celles que nous connaissons, propulsées par l’énergie électrique.

QPourriez-vous nous expliquer, Maître, quel type d’alimentation ils ont, et où ils prennent leur nourriture ?

R. Votre question est sûrement très intéressante, il est évident qu’ils doivent manger pour vivre. Leurs aliments de base sont les algues marines ; ils les cueillent au fond des océans de toute la planète Terre. Leurs vaisseaux leur permettent de se transporter où ils le veulent dans le temps et dans l’espace ; il est donc clair que de leur galaxie, ils apportent plusieurs autres aliments avec lesquels ils se nourrissent. N’oubliez pas qu’ils ne sont pas prisonniers dans la ville, qu’ils ont la liberté de voyager où ils le veulent dans leurs vaisseaux, c’est tout.

QPourriez-vous nous dire quel genre de monnaie ils emploient, ou s’ils en ont ?

R. Ah ! Madame… Les Hommes authentiques, les Hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre. Ils ont des méthodes, des systèmes économiques immensément supérieurs à ceux des pauvres animaux intellectuels de la Terre, que nous sommes.

QQuel message les Hommes bleus ont-ils pour l’humanité terricole à l’époque actuelle ?

R. Votre question est formidable, et j’y réponds tout de suite. Une dame bleue, qui accompagne toujours le Roi, m’a dit ceci : “ La planète Terre va être détruite. Les gens qui habitent la surface de la Terre croient que toutes ces villes, toutes ces choses matérielles qu’ils possèdent vont leur durer toute la vie ; ils s’attachent aux choses, et cela est absurde parce que tout ce qu’ils ont va être détruit. ”

QSelon ce que vous venez de nous communiquer, serait-il préférable de ne pas s’attarder à posséder quelque objet matériel que ce soit ?

R. Votre question est inquiétante. Permettez-moi, mon bon ami, de vous dire que nous devons vivre en accord avec la loi de la balance, sans se vautrer dans la boue de la richesse ni dans la boue de la misère. Nous devons avoir les choses nécessaires pour vivre, mais sans jamais nous y attacher. Rappelez-vous les derniers jours de Pompéi : les gens voulaient fuir avec leurs trésors, attachés à toutes leurs propriétés, et ils périrent. Les excavations démontrent que les habitants de Pompéi furent en majorité écrasés par les ruines de la ville ou par les pierres du Vésuve.

Les Hommes bleus accompliront une gigantesque mission mondiale dans les moments si effrayants qui approchent : ils lutteront pour nous faire retourner à la divinité, ils s’affaireront à nous montrer le chemin du salut.